Quelle utilisation du gaz de découpe au plasma : bref guide

Le coupage au plasma suscite de nombreuses questions, mais l'une des questions les plus courantes est : « Quel gaz un découpeur au plasma utilise-t-il ? » Cette question se pose car le gaz choisi pour les découpeurs plasma Hypertherm a un impact significatif sur les résultats, les performances et les dépenses opérationnelles.
 
Comprendre les différents gaz utilisés par votre découpeur plasma et leurs effets sur la qualité de coupe peut vous aider à prendre des décisions éclairées. Il est essentiel de sélectionner un gaz qui complète le type de métal à couper.
 
Continuez à lire pour explorer les gaz utilisés par les découpeurs plasma.

QUEL GAZ EST UTILISÉ DANS UN COUPEUR PLASMA ?

Le coupage au plasma, un processus simple mais puissant, consiste à faire passer un arc électrique à travers un gaz à l'intérieur d'une buse en cuivre rétrécie. La chaleur intense de l'arc élève la température du gaz, le transformant en plasma.
 
Par la suite, la conductivité électrique du plasma transfère l'arc au métal, permettant au gaz à grande vitesse de sectionner le métal sans effort.
 
Il va de soi que le gaz joue un rôle central dans le coupage plasma. Même si les propriétés du métal sont importantes, le choix du gaz dicte les résultats obtenus.

Alors, quel gaz un découpeur plasma utilise-t-il ?

Voici trois options courantes : l’air comprimé, l’oxygène et l’argon-hydrogène.

AIR COMPRIMÉ

L'air comprimé s'avère hautement adaptable et rentable, adapté à la coupe de divers métaux comme l'acier inoxydable, l'acier doux et l'aluminium. De plus, il peut servir soit de gaz primaire, soit de source de carburant secondaire.
 
En plus de son prix abordable, l’air comprimé ne laisse aucun résidu lors de la coupe du métal.

OXYGÈNE

Réputé pour produire des coupes nettes et accélérer les vitesses de coupe sur l’acier au carbone, l’oxygène est devenu l’option privilégiée pour la coupe de l’acier doux. De plus, il fonctionne bien avec les carburants secondaires.
 
Cependant, l’oxygène ne convient pas à la découpe de l’aluminium ou de l’acier inoxydable en raison de son inefficacité sur les surfaces brillantes.
 

ARGON-HYDROGÈNE

Bien que l'argon soit relativement cher, il ne réagit pas avec les métaux qu'il coupe, ce qui améliore la stabilité de l'arc plasma. Néanmoins, en raison de sa faible conductivité, il nécessite un couplage avec un gaz secondaire comme l'hydrogène.
 
Un mélange argon-hydrogène permet d'obtenir des coupes et des surfaces précises et lisses sur l'aluminium et l'acier inoxydable. De plus, la conductivité thermique exceptionnelle de l'hydrogène facilite le refroidissement rapide du métal en fusion.

Sélection du gaz approprié

Lors du choix du gaz, des facteurs tels que le matériau à traiter, les contraintes budgétaires et la qualité de coupe souhaitée doivent être pris en compte.
 
Bien que ce processus de prise de décision puisse sembler intimidant, demander conseil à une usine de machines de découpe plasma CNC garantit des choix éclairés adaptés aux besoins de votre application.
 
Bénéficiez de nos connaissances spécialisées, qui englobent la compréhension des opérations de découpe au plasma et la réponse à des questions telles que « Quel gaz un découpeur au plasma utilise-t-il ? »
 
Quelle utilisation du gaz de découpe au plasma : bref guide

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *